7 – Quand on veut, on peut

7

Oui, mais quand on peut plus, on peut plus.

Je crois que mon père il a pas encore compris qu’il avait soufflé les bougies d’un gâteau placé sous le signe des Mont d’Or et des cordons bleus. Ce n’est rien de dire que le temps des abdominaux-tablettes exhibés à la piscine dans un micro slip de pompier a été remplacé par la surcouche du reblochon des montagnes. Je sais, je dois raconter l’histoire de mon père déguisé en luciole dans les bois, mais là je ne suis pas prêt. C’est difficile et tout va trop vite. À peine, il a fini de faire n’importe quoi qu’il recommence. Il doit prendre du captagon. Rien que ce matin, il a mis Jump ! de Van Halen à fond et après il a éteint pour nous causer :

– Vous savez quoi mes petits, je vais vous montrer un truc, je connais personne qui sait le faire.

Vu qu’en disant ça, il était tout nu et nous dans le gaz, on attendait la suite. Il venait à peine de soulever une paupière qu’il semblait déjà parti pour un tour en bolide. Moi, il me faut un treuil pour sortir du lit, je suis mal luné pendant au moins une heure, et lui au bout de deux secondes, il est partant pour passer les vitres au papier journal et repeindre tout le quartier.

– Même dans les plus grands cirques, personne ne prend le risque.

Il était huit heures du matin. Il avait dormi trois heures. Il pétait le feu.

– C’est trop technique.

– …

– Faut de la force et de la vitesse.

– Des heures d’entrainement, l’agilité d’un danseur étoile.

Il a pris un vieux slip aux couleurs de Bob, rouge, jaune et vert, les baloches au vent, félin dans la posture. C’était l’un de ses slips fétiches qu’il met pour les rendez-vous sérieux, bien tenu, mais souple, pour être à l’aise. Il s’est mis en position. Légèrement plié du buste. Les bras un peu tendu devant lui à mi-hauteur, les doigts bien écartés à l’intérieur des ouvertures, les mains sur le côté pour agrandir. Il a fait genre « je calme ma respiration, je vais loger une balle à quatre cents mètres dans un Dragibus » et là…

Là il a sauté.

J’avoue, j’ai fermé les yeux. Souvent je le fais. Y a eu un bruit entre la boule de bowling et la planche qui craque. Quand je les ai rouverts, mon frère avait l’air pensif. Il a dit :

– Pas de doute, papounet, t’as un sacré jeu de jambes.

Surtout le cul à l’air, avec la tête encastrée dans le bas de l’armoire. Bouglione ne s’est pas redressé tout de suite. On pouvait entendre la couronne de zoziaux qui lui dansait dans les cheveux.

Mon frère a ajouté :

– J’ai vu des chinois le faire sans problème. Hop, les deux baguettes dans le calbute.

Et il s’est remis sous la couette. Youtube, je crois que ça l’a blasé. Ça casse les mythes. Moi, j’ai laissé de l’intimité à l’artiste en passant à la salle de bain et quand il s’est relevé, il avait les Doli sur la table. Pas évident d’être un héros tous les jours. Pas évident d’être un père de choc né au temps des mobylettes. Je me dis même, qu’être un homme, ça a l’air rudement balèze. Pas relou, mais dispo. Sympa, mais pas trop. Féroce et tendre. Ringard ou sage. Je l’ai vu essuyer une larme à la mort de Bashung et Bowie. J’ose pas imaginer le jour ou Cabrel va marcher sur son patte d’eph. Nous, en tous cas, on sait ce qu’on va lui offrir pour son anniv. Un slip en drap de lit modèle grand-père. Du solide pour qu’il s’entraine. Avec un casque. Ça tombe bien, je crois que j’en ai vu à Emmaüs. Des slips.

Parfois, je regrette vraiment de ne pas savoir dessiner… Le jour où je lance la page Fan Dessine-moi un blaireau, mon père, j’ai peur pour lui ! Ce ne sera pas le mouton de Saint-Ex…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s